Ytré

Ytré

Ytré, entre gypsy groove, jazz et arrangements de facture classique, ce quartet s’affranchit de bien des clichés !
  • création du logo
  • création de la pochette
  • création de l'ensemble de la communication : affiches, flyers...
L’univers visuel de ce premier opus d’Ytré est fidèle au paysage musical que nous offre le quartet.

Un design graphique contemporain, teinté de couleurs Jazz, composé à partir d’une oeuvre classique de l’artiste alsacien Gustave Doré (1832-1883), « Le Mont Sainte-Odile avec le mur païen ».
Au-delà du lien régional – trois des musiciens sont originaires de Barr – le choix du visuel qui illustre le disque s’inscrit dans une visée à symbolique multiple. Le mont Sainte-Odile rayonne au-dessus de la plaine d’Alsace et son attrait est universel.
Locaux, pèlerins et touristes viennent de toutes les contrées du monde, à l’image de l’esthétique du groupe, à la fois reliée à des racines musicales avérées et très ouvertes aux influences d’autres courants.
Les musiciens sont sensibles à la dynamique ascendante qui anime le mur païen. Telle une allégorie de l’oeuvre à bâtir, cette montée vers le Mont se mérite et demande un effort constant d’édification. Haut lieu de spiritualité et de sérénité, le Sainte-Odile est une source d’inspiration inépuisable où les membres du groupe viennent régulièrement s’y ressourcer au milieu de leur sessions de travail.
A chaque concert donné dans d’autres villes, d’autres pays, c’est aussi un bout de leur région qu’ils emmènent avec eux, l’Alsace étant un creuset de tant de savoirs et traditions, berceau du swing manouche en l’occurrence.

Date

5 mars 2020

Tags

musique